Visites chez les fabricants et importateurs

StickerMan : il habille nos résos !

Tob : Salut Henri alias Sticker Man !

STicker Man : Saaalut 🙂 Man!

Tob : Depuis le temps que tu fréquentes La Toile des Batteurs (je viens de jeter un œil sur notre base de données, tu es « forumeur » depuis le 1er février 2008 avec plus de 1600 messages à ton actif !), et que tu nous émerveilles avec tes stickers pour nos grosses caisses, il est enfin temps de te présenter au grand public !

DSC_0920STM : Haaa ! merci . Houlà !!! Tant que ça ? C’est que c’est tellement chouette la Tob (NDLR : acronyme de Toile des Batteurs pour les initiés) ! On s’y retrouve entre vraies personnes qui partagent la même passion et ça, c’est incomparable.

Tob : J’en profite pour signaler que tu n’es pas seulement un forumeur passionné, mais que tu as également donné un bon coup de main à la charte graphique de l’ancienne version de La Toile des Batteurs! Un bel exemple de partage !

STM : Arrête, je deviens tout rouge, Cédric. Mais oui, tu dis juste, y a rien à faire, ce que je fais, je ne sais pas le faire autrement qu’avec passion ou je ne le fais pas. Dans ce cas précis, la charte graphique, j’ai pris mon pied à faire cette image, yeaaah !! C’était trop cool !! la 3D, rien de tel pour visualiser des concepts.

Tob : Tout d’abord, peux-tu te présenter à nous : ton parcours, la musique, tes passions ? Ah oui, détail important, tu es belge !

STM : OUCH! Ça y est ! Je suis fait comme un rat, oui je suis Belge. Belge, Français, Helvète ou autre… je suis, avant tout, comme vous, batteur depuis de nombreuses années. Ado dans les 80’s c’est plutôt le rock qui a empli mes oreilles, en opposition aux tendances électro de cette époque où les temps étaient durs pour les batteurs … Le jazz  m’a bercé aussi. Maintenant, je peux tout écouter, ou presque, tant que c’est de bonne qualité. J’ai d’autres passions, oui, la batterie et son matos en est une. Le cerf-volant acrobatique en est une autre, je pratique et les fabrique. Ensuite,  plus un état qu’une passion, j’aime trouver des solutions créatives et esthétiques. Ça doit être mes études, ajouté à une forte sensibilité, qui ont rendu cela possible.

Tob :  Comment es-tu arrivé à la création de stickers ?

STM : StiCker Man est né grâce à toi, Cédric, à ton forum … pour être honnête … à vous, les « tobiens » (NDLR : un jour, il y a fort longtemps, les habitants des forums de La Toile des Batteurs ont décidé de s’appeler ainsi …). Je ne me rappelle plus ni comment, ni pourquoi  Dzeff m’a contacté me demandant pour lui faire un sticker de Jeff Porcaro pour sa réso… Et, hormis une petite pause pour re-calibrage, je n’ai jamais arrêté depuis. Avec le recul, ça fait un petit paquet de projets, héhé, allez, je compte! Wow, un paquet ! Étonné je suis.

Tob : Au début nous avions cru comprendre que tu réalisais quelques décos pour grosse caisse à côté de ton travail principal, tu as lancé récemment ton propre site internet : es-tu en train de développer ta société ?

DSC_0922STM : Tu parles de mon www.stickerman.pro ? Je fais toujours cela après ma journée de boulot, mais j’avoue que ça commence à me travailler sérieusement … oui, en effet, j’ai mon site depuis un peu plus d’un an. Il est ma petite vitrine et interface entre vous et moi. Mais j’insiste, je ne fais pas de vente « online » au sens strict du terme, de façon impersonnelle avec des petites cases à cocher… Je tiens à garder ce contact par mail avec vous, ça aussi, c’est incomparable. Vous aussi, vous avez votre sensibilité, je dois la cerner et rapidement. C’est aussi une raison pour laquelle je suis très accessible sur FaceBook (lien direct sur mon site)

Tob : Pour ne parler que grosse caisse pour le moment : peux-tu nous expliquer quelles sont tes techniques de réalisation ? Que proposes-tu comme variantes ?

STM : Ce que vous savez, c’est que je découpe des Stickers, j’utilise toutes les techniques disponibles pour ce faire. Ainsi votre peau n’est pas condamnée ! Libre à vous, d’enlever ce sticker pour retrouver la réso d’origine ou en placer un nouveau. En ce qui concerne les variantes, j’innove à tout moment et selon la demande. Je propose, par exemple, des produits tel que :

  • les Phospho Man: d’aspect blanc, ils emmagasinent la lumière et la restituent en milieu sombre, et ce pendant plus de 6 heures.
  • les Reflexion Man sont aussi assez particuliers. D’aspects classiques colorés, ils reflètent la lumière, tout simplement au flash ou au spot, tel des panneaux routiers.
  • les Stastik Man® bousculent les croyances populaires ! Ça tient ! C’est invisible et c’est repositionnable à l’infini, la grande classe pour les batteurs qui ont plusieurs groupes, pour les organisateurs de festivals ou les groupes qui, précisément, jouent sur d’autres drums mises à leur disposition. Pshhh, placé en 10 secondes, chrono en main.
  • les Classic Man, une valeur sure, super flashy!

Et bien d’autres … or, argent ou rouge paillettes, miroir, etc… tout ce que ma technique autorise et, qu’à l’inverse, l’impression directe sur peau n’autorise pas. Le sticker avec son mode de pose ou la réso complète, « prête à jouer » tout est possible et pour toutes les bourses.

Tob : Tu fais bien plus que réaliser les stickers, tu participes activement à l’élaboration du graphisme en fonction des envies et consignes du client : n’est-ce pas trop dur de trouver le graphisme adapté à ton auditeur ?

STM : Du tout … c’est un plaisir, au contraire. D’abord un contact s’établit cordialement et c’est primordial.  Je lis, j’écoute, j’essaie de capter le « client », le plus rapidement possible. Dans 99% des cas, en deux emails, c’est chose faite. S’en suit une excellente collaboration et … un sticker.

DSC_1093Tob : Tu proposes également des cerf volants, stickers pour vitre de voitures : que représentent tes volumes en terme de proportions entre ces différentes activités ?

STM : oui, étant un véritable passionné, je ne vais pas parler en termes de quantité mais plutôt en pourcentage. Disons … 95% pour les batteurs et 4% pour les cerf-volistes. Mais comme je le dis, ce n’est pas la quantité qui compte, mais bien la qualité. Ce qui est certain, c’est que je dois me sentir investi pour réaliser un sticker … Je m’explique : je joue de la batterie, autant mettre mes qualités de graphiste au service d’un domaine que je connais. Idem pour les cerfs-volants, je vole aussi… pourquoi ne pas mettre mes compétences au service des cerf-volistes ? Mais le nombre de kiters est bien moindre que le nombre de batteurs, ceci explique le rapport de pourcentage 95%-4%. Le 1% restant, ce sont les motards, les personnes qui désirent Tigrou sur le mur de la chambre de leurs bambins, etc …

Tob :  Arrives-tu à vivre de ton activité actuellement, ou bien continues-tu d’exercer une autre activité professionnelle à côté ?

STM : J’exerce une activité principale. Et c’est ça qui est chouette, c’est que je peux me permettre de faire les choses bien et dans un esprit de grande qualité, plutôt que de pure rentabilité.

Tob : Quelle est ta plus grande fierté à l’heure actuelle par rapport à ton activité stickers / grosse caisse ?

STM : ça va paraitre un peut pompeux, mais je n’ai rien d’autre à dire, ma fierté, c’est chaque message, post réalisation, qui me fait savoir que la peau est géniale, qu’elle fait mouche! C’est très gratifiant, grisant et je suis fier de contribuer à la visibilité de chaque personne qui fait appel à mes services. Votre satisfaction, est l’essence de mon moteur.

Tob : Quels sont tes projets à venir : comptes-tu développer plus encore ton entreprise ?

DSC_0949STM : J’en ai franchement envie … de plus en plus, je dois dire. L’avenir nous dira ce qu’il en est. Mais quoi qu’il en soit, rien ne changera, la qualité, le contact et la confiance seront toujours de mise.

Tob : La Traditionnelle question de La Toile des Batteurs : si tu pouvais boire un verre avec la personne de ton choix, vivante ou décédée, qui serait-ce ?

STM : Une seule personne ? Ben toi, bien sur! On se ferait bien une bonne Kriek … qu’en penses-tu ?

Tob :  Merci Henri ! Si j’osais je te ferai goûter une de nos bières locales, la sancerroise, histoire de savoir ce qu’en penses un pote belge ! Le mot de la fin : as-tu un message à faire passer ?

STM : Surtout ! Ne laissez jamais un chocotoff dans votre poche plus de 15min ! Après, c’est galère pour le déballer.

Le site de StickerMan

La page Facebook de Sticker Man

Les commentaires sont fermés.