phpMyVisites | Open source web analytics phpMyVisites

Topper HEADON

En pleine période 70’s, au cours de l’année 1976 se prépare un groupe qui va marquer l’univers Punk/Rock qui est alors en pleine effervescence.

The Clash, qui n’existe pas encore, va être le résultat de la fusion des membres de deux groupes :

Joe Strummer quitte donc son groupe 101’ers et emmène avec lui son guitariste Keith Levene pour rejoindre les membres de London SS.

Le groupe va donc être renommé et c’est ce jour là que The Clash vient de naitre avec Joe Strummer (chant), Keith Levene (guitare), Mick Jones (guitare), Paul Simonon (basse) et Terry Chimes (batterie).

Eté 76, après un concert à Londres avec les Sex Pistols, le guitariste Keith Levene quitte le groupe.

The Clash va ensuite accompagner les Sex Pistols fin 76 lors de son « Anarchy Tour », ce qui va leur permettre de décrocher un contrat de disque début 1977.

C’est après ce premier enregistrement d’album (The Clash) que Terry Chimes quitte le groupe.

C’est à ce moment que Topper Headon fait son apparition au sein du groupe The Clash, après une audition de plus de 200 batteurs il décroche le poste à la veille de la tournée « White Riot Tour » où The Clash se produira avec les groupes The Jam et The Buzzcocks.

Nicholas Bowen Headon (Topper Headon) , né le 30 Mai 1955 à Bromley, Kent en Angleterre, sera donc le batteur qui accompagnera le plus longtemps The Clash, même s’il n’est pas le batteur qui est à l’origine de cette formation et qu’il ne fera plus parti du groupe vers la fin et même s’il n’est pas le membre le plus populaire du groupe, il restera le batteur qui marquera un bonne période du groupe de son empreinte, de sa personnalité, avec son jeu fin, énergique et puissant, sa faculté d’enregistrer ses parties d’un seul trait, il sera pleinement acteur et aura apporté sa « patte » dans The Clash.

Il aura aussi participé à la composition au sein du groupe, avec bien sur le morceau « Rock The Casbah » (sur l’album « Combat Rock »1982), qui sera un des plus grand succès radio au USA, où Topper Headon, qui l’a composé, ira même jusqu’à jouer lui-même les autres instruments (sauf la guitare), et aussi 2 ans plus tôt avec le morceau « Ivan Meets G.I. Joe » qu’il composa aussi entièrement (sur le double album « Sandinista !» 1980).

Malheureusement les problèmes de drogue de Topper Headon vont avoir raison de son parcours de batteur au sein de The Clash, ils seront même à l’origine de la séparation définitive du groupe, comme l’affirma Joe Strummer.

Héroïnomane, Topper Headon devenait mou sur scène et agressif dans la vie, il faisait tout à l'envers, il se fait donc virer du groupe en 1982, juste après l’enregistrement du 5 ème album « Combat Rock ».

C’est à partir de cette période que le groupe commence à s’effriter dangereusement, Topper Headon sera donc remplacé par le batteur original du groupe Terry Chimes. Ce dernier sera lui-même remplacé l’année suivante par Pete Howard (ex Cold Fish).

C’est cette même année que Mick Jones sera à son tour congédié.

Puis s’en suit logiquement la séparation définitive du groupe en 1985 après la sortie de l’album « Cut The Crap » qui fut un fiasco, renié, par la suite, par Joe Strummer et Paul Simonon.

En 1986, Topper Headon accompagné de Mickey Gallagher (clavier de studio de The Clash), le guitariste Bob Tench (ex- Jeff Beck), Jerome Rimson à la basse et le chanteur Jimmy Helms, sort un album solo intitulé « Wakin’Up », dans un registre soul et malgré une bonne qualité, cet album ne fera pas beaucoup parler de lui.

1987/88, Topper Headon a aussi accompagné à la batterie durant une courte période Louis Bertignac et Les Visiteurs.

Suite au départ de Hafid, Louis Bertignac a envoyé un fax en Angleterre à l'agent de Topper Headon.

Topper sortait à peine de prison (problème de drogue), il était aussi chauffeur de taxi à Londres. Il a pris un avion et est arrivé avec sa femme Catherine chez Louis.

S’en sont ensuite suivis quelques bœufs et quelques concerts, dont un filmé mais jamais publié.

Topper qui était génial, mais qui devenait fatiguant, fut remplacé peu de temps après.

Plus trop de nouvelles ensuite de Topper Headon, à part un apport au Pat Travers Band, Topper ne participe plus à grand-chose, il aura cependant bien marqué l’époque où il joua avec The Clash, on pourra apprécier son jeu, son efficacité, son énergie, sa personnalité dans une bonne partie des albums qui ont fait le succès et la renommée de The Clash.

Punk’s Not Dead…

Quelques sources et sites traitant plus particulièrement de The Clash :

 

Dossier réalisé par Maddrum - Juin 2006

 

 

Pour réagir à ce dossier, cliquez ici !

BIOGRAPHIE : Topper HEADON

Par Maddrum