Batteries acoustiques

Le grand dossier bois : partie 3 : les labels

  • Cédric Billard

PARTIE 3 : LES LABELS

Actuellement, les seules garanties d’une gestion durable des forêts sont apportées par les labels et les éco-certifications du bois commercial.

Ces labels établissent des critères de gestion responsable qui répond à trois conditions : elle tient compte de l’environnement, respecte les aspects sociaux (droits des populations locales et des travailleurs forestiers) et doit être économiquement viable.

Une telle gestion favorise tout à la fois l’environnement et l’homme.

Mais attention, tous les labels ne sont pas des garanties. Le développement durable est à la mode et les industriels savent s’adapter. Ils inventent donc des labels où ils sont à la fois juge et partie, acteur et contrôleur. Un beau logo tout vert peut masquer une belle tromperie et des pratiques peu recommandables.

Les labels et les certifications doivent être issus d’organismes indépendants (ONG ou fédérations autonomes) et surtout le contrôle doit être réalisé par des instituts non acteurs de la filière bois et sans intérêt économique dans ce domaine.

Personnellement, je ne fais confiance qu’à deux types de certification : le label FSC (Forest Stewardship Concil) et le label PEFC (Programme for the Endorsement of Forest Certification).

La Pan African Forest Certification (PAFC) ; la certification hollandaise KEURHOUT ; le Malaysian Timber Concil Certification (MTCC) ; Le Certificacao Florstal ou CERFLOR brésilien ne sont ni indépendants, ni fiables, ni crédibles. A fuir absolument.

QU’EN DISENT LES FABRICANTS ?

Les fabricants de batteries utilisent des essences très diverses dont certaines sont issues de forêts en péril.

En étudiant leurs documentations papiers et leurs sites internet, je me suis aperçu que les communications sur leur volonté de protéger l’environnement sont rares, pour ne pas dire inexistantes, et que les explications sur les critères de choix des bois utilisés sont plutôt vagues.

Nous avons donc interrogé neuf grands fabricants qui vendent, à eux tous, la grande majorité des batteries du marché mondiale : Brady, DW, Ludwig, Mapex, Pearl, Premier, Sonor, Yamaha et Tama.

Voici le questionnaire que nous leur avons fait parvenir :

  • Quelles essences de bois utilisez-vous et de quelles origines proviennent-elles ?
  • Choisissez-vous le bois sur pied ?
  • Avez-vous un regard sur la chaîne de transformation du bois, de la forêt à l’usine ?
  • Quels sont vos critères de sélection du bois ?
  • Achetez-vous prioritairement du bois labellisé (FSC, par exemple)?
  • Plus généralement, votre compagnie s’est-elle engagée dans une démarche de développement durable et de préservation de l’environnement ?
  • Si oui, par quels moyens ?

Au moment de mettre ce dossier en ligne, nous n’avons obtenu que 3 réponses :
Sonor, Brady et DW nous ont répondu en toute bonne foi.

La réponse de SONOR :

  • Quelles essences de bois utilisez-vous et de quelle origine proviennent-elles ?

L’érable en provenance des Etats Unis, du Canada et d’Europe. Du bouleau en provenance d’Europe centrale et de Scandinavie, du hêtre d’Europe. Plus un nombre très important de bois de placage issus d’essences rares venant de toutes les régions du monde.

  • Choisissez-vous le bois sur pied ?

Non.

  • Avez-vous un regard sur la chaîne de transformation du bois, de la forêt à l’usine ?

Non, mais nous travaillons depuis des dizaines d’années avec des fournisseurs spécialisés qui connaissent nos exigences, la qualité que l’on recherche, et les types de bois que l’on achètera (ou pas).

  • Quels sont vos critères de sélection des bois ?

Certaines essences ont les caractéristiques qui correspondent à ce qui est recherché dans le domaine de la musique (identique pour les tables harmoniques de piano et les tables massives de guitares). Nous les connaissons et nous concentrons nos achats sur les essences les plus qualitatives. C’est ce qui fait la différence entre nos batteries et….d’autres.

  • Achetez-vous prioritairement du bois labellisé (FSC, par exemple) ?

Nous travaillons depuis des dizaines d’années avec de fidèles fournisseurs spécialisés….le label….c’est eux.

  • Plus généralement, votre compagnie s’est-elle engagée dans une démarche de développement durable et de préservation de l’environnement ?

Oui.

  • Si oui, par quels moyens ?

L’Allemagne est une nation naturellement investie au plus haut niveau dans cette démarche. L’écologie y est une valeur. SONOR est tout aussi concerné par l’avenir de nos ressources naturelles que par la fabrication des batteries de l’avenir.

De ce fait, depuis longtemps, chez SONOR, les procédés de production ont été ajustés aux normes de protection internationales de l’environnement. Tous les maillons de la chaîne de production, de la sélection des matériaux bruts jusqu’à l’emballage, en passant par la production de documents d’informations, sont soumis à cette obligation et constamment contrôlés.

Avec une telle philosophie concernant l’environnement, SONOR est responsabilisé envers la préservation des matériaux de base qui permettent de fabriquer des instruments de pointe selon sa vocation.

Cette réponse est la plus claire et la plus transparente que nous ayons reçu. Les allemands sont effectivement les plus actifs dans la protection de l’environnement en Europe. De l’Etat jusqu’aux particuliers, en passant par les entreprises, ils sont très impliqués dans ce domaine.

En ce qui concerne SONOR, je reste sur ma faim quant à une garantie incontestable de préservation de l’environnement : un fournisseur peut être un label de haute qualité des matériaux fournis, mais pas d’une gestion durable des forêts.

Encore un petit effort, messieurs de chez SONOR, présentez-nous une éco-certification de vos bois et ce sera parfait

La réponse de BRADY :

« Merci beaucoup de l’intérêt que vous portez à nos batteries. Ce serait un honneur pour nous d’être mentionnés dans la section matériel de votre page web.

Trouvez ci-après des informations générales sur le type de bois que nous utilisons pour différents sons :

Batteries en Contreplaqué :

Plis en Jarrah

Notre son le plus souple, et celui que nous vendons le plus. Il a une plage de fréquences très équilibrées, avec plein de nuances dans les basses et de superbes aiguës. Grâce à la technique de fabrication où toutes les fibres du bois sont positionnées dans la direction horizontale, les fûts en contreplaqué « Brady » peuvent par conséquent résonner librement, comme un fût en bois massif évidé. Le résultat est une attaque exceptionnellement énergique, « phatness » et une projection limpide avec une étendue de réglages très large.  »Our ply drums sound registred even if they are not. Les « toms » sonnent comme s’ils étaient d’une taille plus grande que leur taille véritable (10″ sonne comme tu 12″, etc.)

Marri Ply

Le « Marri » a un timbre plus clair avec des médiums renforcés. Il a moins de basses, mais est encore plus sec que le « Jarrah ». Sa projection vous saute littéralement dessus. Il est utilisé dans les batteries en contreplaqué depuis 2004, et nous l’avons principalement utilisé pour nos kits « Bebop ». Le son qu’il produit complète les hautes fréquences et les notes chantantes nécessaires pour ce style de jeu. Comme le Jarrah, il a aussi une large plage de fréquences et convient pour tout style de jeu.

Contre-plaque Karri

N’est plus fabriqué car n’apporte aucune amélioration et a des sons très similaires au Jarrah.

Tout notre bois de batterie vient d’une source locale en Australie de l’ouest. En général ces bois sont plus durs et plus clairs que le bouleau et l’érable. En fabricant nos fûts de batterie en contreplaqué extrêmement fins, nous atteignons le meilleur du meilleur : en combinant le maximum de projection et de résonance d’un bois plein avec l’avantage d’une note fondamentale très basse. Le résultat est beaucoup de basses, des notes chantantes et une immense dynamique ainsi qu’une immense plage de fréquences.

Fûts en massifs contrecollé

Blocs de Jarrah

Les fûts en contrecollé sont généralement plus secs que ceux en contreplaqué, avec moins de nuances et plus de notes articulées. Le Jarrah est le candidat le plus extrême à montrer ces caractéristiques. Il a une note très courte et claire, ce qui en fait le parfait instrument de travail en studio. Il est incroyablement sensible, avec de superbes amplitudes dynamiques et des basses chaleureuses mais fortes.

Blocs de Sheoak

Le Sheoak apporte principalement des fréquences médiums, rendant les fûts plus humides et rauques que les fûts en Jarrah. Il apporte des nuances plus claires, produisant des « rimshots » brutaux. Tout en étant aussi claire, sensible et dynamique, c’est la plus puissante et furieuse de nos batteries standards. Le Sheoak est la préférence de Larry Mullen des U2 depuis 16 ans. Tout en étant suffisamment souple pour tout style de jeu et de musique (comme toutes nos batteries), c’est nettement un bois de  »rocker » pour faire du bruit.

Bloc de Tasmanian Blackwood

Notre grande nouveauté dans notre ligne de batterie en bois exotique. Jusqu’à présent nous avons principalement utilisé des bois du désert extrêmement denses, et qui produisent des attaques et des projections similaires à des coups de feu. Quoi qu’il en soit, ce bois particulier est très léger et doux selon les standards australiens. Il produit des sons avec des caractéristiques très moelleuses et chaleureuses qui rappellent le très recherché son vintage. Ceci est un caractère nouveau dans la famille des batteries Brady, et qui rempli une très importante lacune dans la palette des sons de nos caisses claires.

Tout notre bois de fûts massif en contrecollé provient d’une source locale à travers de petites scieries qui débitent nos billes de bois pré-sélectionnés selon nos spécifications. Nous choisissons nos billes par leur taille, leur qualité et leur apparence. Nos critères sont de trouver du bois parfaitement propre avec le maximum de structure dans le grain pour obtenir une batterie avec un visuel frappant. Nous faisons scier notre bois sur quart pour ajouter de la stabilité au fût, grâce à des variations horizontales du bois amoindries.

Afin de contribuer à la protection de l’environnement, nous utilisons des billes recyclées qui proviennent de chantiers de démolitions ou d’anciennes mines industrielles.

Tout le meilleur de l’Australie,

Boris

Boris Kosse

Managing Director

Brady Drum Company

www.bradydrums.com.au« 

Brady nous apporte une réponse axée sur une description du son et du timbre relatif à chaque essence. Ils ne répondent pas vraiment aux questions. Ce qui est tout de même intéressant, c’est qu’ils utilisent du bois d’origine locale et du bois de récupération. Ce qui limite l’impact environnemental en réduisant les nuisances dues au transport et le prélèvement en milieu naturel.

Par contre, BRADY ne semble pas utiliser de bois labellisé, ce qui est dommage dans un pays où le volume de bois éco-certifié est important.

Un petit effort, Monsieur BRADY

La réponse de DW :

« Notre passion pour la fabrication des batteries commence avec notre amour pour ce que la nature a crée. Trouver la meilleure qualité de matériaux n’est pas seulement notre mission, c’est une nécessité pour réaliser les batteries les plus belles dont le son est le meilleur qui soit.

Chaque set de batterie Collector’s Series commence avec la meilleure qualité d’érable et de bouleau d’Amérique du nord, qui est méticuleusement sélectionné à la main parmi des lots de billes de bois coupées spécialement . Nous examinons la face de la coupe qui doit montrer un veinage régulier et serré.

De plus, chaque bille est choisie pour sa plus grande quantité de « sapwood » afin de maximiser le rendement. Même le cœur du bois est utilisé pour faire les plis internes des fûts. A la fin, presque chaque centimètre de la bille est utilisé.

Parfois la chasse aux bois de finitions exotiques exceptionnels nous emmène au-delà de l’Amérique du nord dans des pays comme l’Allemagne, la France et l’Italie où l’on trouve des billes au magnifique veinage en provenance de Scandinavie, d’Afrique, du Japon et d’autres localisations exotiques. Nous acquèrons ces bois auprès de fournisseurs qui sont depuis des générations, impliqués dans le négoce des bois rares les plus recherchés.

Acheter du bois de la meilleure qualité nous a emmené à travers un voyage mémorable au cours duquel nous avons forgé des relations durables et gagné une connaissance approfondie de la complexité du bois et comment l’utiliser au mieux pour créer un instrument de musique de niveau international. »

DW ne répond pas vraiment aux questions. Leur prose est avant tout une déclaration un peu lyrique sur la quête éperdue du meilleur bois à travers le monde. Tout cela ne nous apporte aucune information sur l’implication de DW dans la préservation de l’environnement. La qualité d’un bois n’est pas synonyme de respect de la nature. Au contraire, les bois les plus convoités font souvent l’objet de trafic.

Allons messieurs de chez DW, laissez de côté votre discours de marchand du temple, et répondez clairement aux questions

AUTRES

Parmi les autres fabricants de batteries que nous avons interrogé, deux (que je ne citerai pas) nous informent qu’ils ne souhaitent pas communiquer sur ce sujet, pour des raisons de secret de fabrication et de concurrence (sic). Les 4 derniers (que je ne citerai pas non plus) nous renvoient un silence absolu.

CONCLUSION

Que conclure face à ces résultats ? J’émets 3 hypothèses et je vous laisse vous faire votre propre opinion.

  • Hypothèse 1 :

Les fabricants de batteries se moquent de l’environnement. Leur seul objectif est de vendre leur  »camelote » et d’engranger un maximum de bénéfices.

Un batteur est un idiot qui ne sais compter que jusqu’à quatre, qui ne réfléchit qu’avec ses oreilles et ses yeux. Lui parler d ‘écologie et de citoyenneté est inutile.

  • Hypothèse 2 :

Les fabricants de batteries sont des puristes. Seules la musique et la grande qualité des instruments proposés comptent. Ils ne s’adressent qu’à des musiciens, donc l’environnement est très secondaire.

  • Hypothèse 3 :

Les fabricants ne sont pas très à l’aise dans ce domaine. Ils ne maitrisent pas l’ensemble de la filière bois. Ils achètent des produits finis ou semi-finis. Ils connaissent le problème des bois illégaux mais ont interêt à fermer les yeux sur des pratiques qui ne les concernent qu’indirectement, guerre des prix oblige.

Par contre, quid des normes ISO 9000 ou ISO 14000 dans les usines, de l’implication dans la protection de l’environnement par l’intermédiaire de fondations ou de financements de programmes spécifiques. Même les constructeurs automobile s’y mettent, c’est tout dire.

Je regrette que si peu de fabricants de batteries ne communiquent sur ce sujet qui devrait être la préoccupation de tous. Je ne désespère pas de recevoir des réponses après la mise en ligne. J’invite les constructeurs à nous contacter de manière à pouvoir mettre à jour ce dossier ou à s’exprimer sur le forum. Les fabricants de batterie auraient tout à gagner en image de marque à agir et à communiquer dans ce domaine, comme tant de secteurs industriels.

Bien sûr, je conçois que la protection de l’environnement n’est pas l’essentiel pour un industriel et pour un musicien mais comme le souligne très justement Cédric : c’est une belle opportunité citoyenne que de pouvoir attirer l’attention des acheteurs de batterie sur l’écologie, et tout le monde sortirait grandi en utilisant du bois éco-certifié.

Que faire en tant que batteur, consommateur, citoyen ?

  • Choisir un modèle en bois plutôt qu’un modèle en matière plastique ou composite.
  • Favoriser les essences abondantes originaires des forêts de l’hémisphère nord.
  • Eviter les essences exotiques, originaires des régions tropicales.
  • S’interdire les essences en voie d’extinction comme l’acajou sud-américain ou l’araucaria.
  • Exiger une éco-certification du bois dont est fabriqué le modèle que vous convoité.
  • Vous hésitez entre plusieurs modèles/marques. Interrogez le fabricant ou le vendeur sur les garanties de protection de l’environnement offertes. Annoncez que c’est ce qui fera pencher la balance ou au contraire vous fera renoncer à votre achat.
  • N’oubliez pas qu’en tant qu’acheteur, vous avez le pouvoir.
  • Pour des modèles fabriqués avec des essences précieuses, préférez l’occasion quitte à faire rénover un modèle qui a vécu par un artisan.

Comments are closed.