Conseils

Choisir ses baguettes de batterie

  • Cédric Billard

GENERALITES

Un nombre considérable de marques proposent des baguettes de batterie, certaines sont des fabricants généralistes tels Tama, Zildjian, d’autres sont des spécialistes de la baguette (Vic Firth, ProMark …).

Vous retrouverez tous ces fabricants dans la rubrique liens de la toile des batteurs.

 

Chaque marque possédant des suites conséquentes de modèles, vous comprenez alors pourquoi il peut être si long de trouver SA paire de baguettes, en tout cas le choix existe !

 

La paire de baguettes est l’élément qui est sûrement le plus personnel pour un batteur, chaque batteur aura certainement cherché pendant des années avant de trouver sa paire, celle avec laquelle il se sent bien, rapide, puissant, précis, certains rechercheront la légèreté, d’autres encore préfèreront avoir du poids etc…

 

Les points très importants sont : poids, forme de l’olive, taille (habituellement normalisées en gabarits A, B et en longueur 5, 6, 7) : aussi suivant votre manière de tenir vos baguettes, vérifiez bien le point d’équilibre des baguettes.

 

Les plus courantes sont les 2B (grosses baguettes), les 5A (taille et de poids moyens), et les 7A (fines).

Mais comme certains ont pu s’en rendre compte, lorsque l’on a sa paire de baguettes depuis quelques années, il peut arriver qu’à la suite du changement des cymbales, ou du réglage des peaux on se sente moins à l’aise, cela vient du fait que même si le batteur choisit sa baguette, c’est aussi en accord avec son set qu’il doit réaliser son choix.

Un même batteur jouant à la même puissance sur un Charley lourd ou très léger observera des réactions très différentes, comme le set s’adapte au style, on dit que la baguette est adaptée au style, mais en fait le point principal est que la baguette est adaptée à l’ensemble du set et au batteur.

Il peut arriver aussi que le modèle que le batteur utilise depuis des années et aime tant voit sa fabrication arrêtée, ou que les caractéristiques des baguettes changent avec le temps. Par exemple, suite à de nombreux témoignages, il semblerait que les célèbres baguettes Vic Firth 5b ne soient plus fabriquées tout à fait de la même manière, étant légèrement plus fragiles qu’auparavant.

 


Il faut toujours, quand on achète des baguettes, vérifier quelles soient droites, qu’elles n’aient pas subit l’humidité ou pris de chocs, pour cela on vérifie sur le comptoir en les faisant rouler et on inspecte le bois, toute déformation est une bonne raison pour abandonner une paire, il ne faut pas tenter le classique “ ce n’est pas grave ” : si il y a une bosse elles ne sont pas neuves et ne les prenez pas, vous ne savez pas ce qui leur est arrivé auparavant, si elles ont été mal stockées, mal transportées, ou peut être mal utilisées pour tester le matériel du magasin.

 

L’appairage doit être parfait, équilibre identique, poids, aussi car c’est leur raison d’être, le son produit : essayez les sur des cymbales plutôt ride (à ping bien défini, pour ma part je trouve cela plus précis) et sur des fûts (la caisse claire est la plus pratique pour ce test).

 

Heureusement, les marques ont commencé depuis quelques temps à appairer leurs baguettes, en faisant la quasi-totalité du travail pour vous, mais cela ne vous dispense que des vérifications d’appairage, pas des autres.

 

On peut posséder différentes paires, dont les meilleures seront réservées à la scène et aux enregistrements, aussi suivant le style de la musique jouée, on pourra se munir de différents modèles, un pour le métal et un pour les musiques demandant moins de puissance et de résistance, mais de la légèreté par exemple.

Ainsi certains batteurs sont en fait accros de plusieurs modèles suivant le style joué (Pour ma part j’utilise des pro-mark 5B nylon et des Zildjian 5A suivant le morceau.).

Malgré un souci d’économie, je pense que pour bien connaître ses baguettes, il faut toujours jouer un morceau avec les mêmes baguettes, même si on en utilise des plus usagées en répétitions.

 


Matières


Le bois (voir aussi le dossier sur les bois utilisés pour la fabrication des batteries)

 

Le chêne (“ oak ” en anglais)


Le chêne est un bois réputé pour sa solidité, il est effectivement très résistant. Cette caractéristique a aussi son inconvénient, plus un matériau est dur (on appelle cette caractéristique la densité), plus il va transmettre les virbrations.

Un matériau plus “ mou ” lui aura tendance à absorber les chocs, le même principe que les amortisseurs de voiture en quelle sorte. Cette propriété intrinsèque a pour conséquence de transmettre un peu plus les vibrations crées par le choc de la baguette sur peaux et cymbales aux poignets du batteur.

Le chêne n’est pas le bois le plus utilisé dans la fabrication des baguettes, mais Tama notamment, avec ses fameuses 114, connaît un certain succès, grâce à son prix très compétitif (entre 9 et 10 euros la paire selon les enseignes) et sa solidité.

Cette paire de baguettes est le coup de cœur de votre webmaster par exemple.



Le noyer blanc (Hickory en anglais)


Voici le bois le plus utilisé à l’heure actuelle. Ce matériau possède une densité massique inférieure au chêne, c’est un matériau plus mou en quelque sorte. Ces baguettes vont mieux absorber les vibrations, mais coutent un peu plus cher que les baguettes en chêne ( de 13 à 15 euros la paire selon les enseignes).

Il faut ici préciser les choses clairement, on trouve de nombreuses baguettes très peu chères en hickory, chez les cybermarchands allemands, la marque Stagg … etc … La raison de ces baguettes à prix mini ? (de 4 à 8 euros la paire)… Et bien ces baguettes sont souvent fabriquées dans les mêmes usines que dans les grandes marques, mais sont usinées dans des parties moins nobles de l’arbre.

Plus on se rapproche du cœur de l’arbre, plus le matériau va être dense et dur, plus on se rapproche de l’écorce, plus le matériau sera léger et “ mou ”.

C’est le principe de la société de consommation d’aujourd’hui : pour fabriquer ses VHS, Sony achète à une usine une bande de bonne qualité, mais demande à avoir des morceaux découpés au milieu d’une bobine, et une petite marque d’une enseigne moins prestigieuse utilisera le début et la fin de la bobine par définition de moins bonne qualité … l’usine et les outils sont les mêmes, les ingrédients aussi … mais pas la qualité…

Il est clair qu’il faut bien réfléchir avant d’acheter des paires de baguettes à si bas prix : leur longévité est le plus souvent très réduite, et le confort de jeu n’est pas forcément au rendez-vous.

 

Maple (érable)


L’érable est un matériau moins utilisé, et moins dense encore que l’hickory (noyer). Ce type de baguettes peut être préféré pour réduire légèrement son volume sonore.


Les autres matériaux.


Ces dernières années, nombre de fabricants ont proposé des nouveautés, surfant sur les modes actuelles.

Ainsi, la mode étant au tout carbone (bicyclettes, canne à pêche …), Carbostick propose ses baguettes en carbone. Hostis vous en fait la présentation dans un article complet ici.

 

Aquarian vous propose des baguettes en nylon, Ahead en aluminium …

 

Attention : ces baguettes sont destinées aux cogneurs qui aiment maltraiter leurs peaux sur des musiques puissantes ! (petit message à l’attention de ces batteurs : lisez attentivement le dossier sur les protections auditives et les dangers des traumatismes acoustiques ! – merci )

 



FABRICATION D’UNE PAIRE DE BAGUETTES


Ian Paice a sorti récemment un dvd “ Not for the pros ” très intéressant à plusieurs titres : section pédagogique avec les rudiments de batterie (frisé, roulé paradiddle etc …), des conseils de matériel, le placement des éléments de la batterie, une partie dédiée à son jeu, des solos de batteries, une séance studio au studio Abbey Road avec 2 titres spécialement enregistré pour ce DVD, et enfin une série de reportages très intéressants ou Ian Paice lui même vous emmène dans les usines de Paiste (pour les cymbales), Pearl (pour la batterie), Remo (pour les peaux) et Pro Mark (pour les baguettes).

 

C’est sympathique de pouvoir pénétrer ainsi dans ces usines, cela permet de découvrir la face cachée de nos intruments. La fabrication des baguettes y est bien détaillée, de la découpe initiale au tri des baguettes par poids pour l’appairage.

 

Ne rentrons pas dans les détails de fabrication des baguettes, un article écrit par Rufus de Batterie & Co le décrit très bien ! Pour lire cet article : rendez-vous ici !

 




LES FORMES DE BAGUETTES


La longueur de la baguette affecte le point d’équilibre : de longues baguettes offrent une plus grande puissance, alors qu’il est plus facile de contrôler des baguettes plus courtes en jouant plus vite.

 

Le diamêtre affecte la longévité et le poids global de la baguette ainsi que la « sensation » dans la main. Des baguettes aux diamètres plus élevés sont plus durables et plus lourdes, alors que des modèles plus minces offrent une légèreté et une prise en main beaucoup plus précise.

 

L’ olive affecte la clarté, la précision et l’attaque mais aussi la tonalité du son. Vous trouverez différentes olives, en bois ou en nylon et il existe aussi plusieurs formes d’olives :

 

  • Les olives rondes procurent un son très précis : leur forme sphérique permet d’obtenir une surface de contact identique quelque soit l’angle d’attaque.
  • Les olives ovales apporteront plus de chaleur. Cette forme permet au batteur expérimenté de jouer avec les angles d’attaque : ce type d’olive permet de jouer plus fin et de varier les sons.
  • Les olives triangulaires apporteront plus de présence, de puissance.
  • Les olives en nylon, permettent d’obtenir un son nettement plus brillant sur les cymbales et évitent l’usure rapide des olives en bois par effilochement. Elles sont donc plus résistantes. Cependant si elles peuvent permettre de jouer du rock ou du métal, sous la seule condition que vous aimiez ce son brillant, elles semblent peu adaptées au morceaux plus proches du jazz car leur toucher est plus brutal sur les rides et la Charley que celui du bois.

 

Autre chose, il est utile de rappeler que les olives ont une importance très importante sur le son produit. Si vous allez en studio, vous pourrez être très surpris par l’importance de ces olives, elles jouent presque autant sur le son que les choix des peaux.

 

Evidemment, ce dossier ne présente que quelques éléments, le principal reste de trouver les baguettes avec lesquelles on se sent le plus à l’aise : essayez, et choisissez !

 

A vos batteries !

 

Dossier réalisé par Adrien Courdavault (« Dzada ») et Cédric entre avril et juin 2005

 

 

Pour finir, voici quelques témoignages recueillis sur les forums de discussion :


Cédric : Tama 214P : c’est du chêne, l’olive est ovale. J’apprécie particulièrement leur poids, et j’avoue que j’ai les ai essayées en raison de leur prix attractif, après avoir été décu par les vic firth 5b que je trouvais moins solide qu’auparavant.

 

Superelien : Tama 0214S en chene, l’olive est de type ovoide, equivalent à du 5A, peut être avec l’olive un peu plus pointue et le corps plus fin d’un rien. Après avoir essayé du du vic firth, pro orca, zildjian etc… je suis resté sur les tama tout simplement parce qu’elles sont en chêne et j’aime beaucoup le toucher, elle dure plus longtemps que des Vic Firtf, et autre légère différence : le chéne est un petit peu plus dense que l’hickhory (noyer)

 

Mc Oouille : j’utilise des vater 5b ou 5a selon les occasions. elles sont en hickory. J’aime leur solidité, je trouve qu’elle ne s’effritent pas trop comparé aux autres. Je prends toujours des olives triangulaires, questions de gouts !

 

Floyd : j’utilise des American Classic 5A de VicFirth ou desProMark en 5A aussi, mais je les aime moins, et ce pour la plupart des morceaux que je joue. Elles sont en noyer (hickory en anglais). Elles sont d’une longueur, d’un diamètre et d’un poids moyen, mais si je privilégie Vic Firth c’est pour le vernis qu’ils mettent dessus, qui me convient bien, j’ai de meilleures sensations dans les mains avec ces baguettes.

Les olives que j’utilise sont ovales à triangulaires (son moins défini mais plus chaleureux qu’avec des olives rondes).

Parfois j’utilise des rods (moyens ou fin), mais ça modifie considérablement le son des futs et des cymbales (sans parler du toucher et de la sensation dans les mains !!!). Alors je les utilise dans des contextes particuliers (tout dépend de la musique !).

En tout cas, quand j’achète des baguettes, je les fait rouler sur le comptoir pour voir qu’elles sont bien droite et je vérifie les olives et les cols.

 

Jimdrums : alors voici mon avis de batteur bourrin : je joue donc avec des Vic Firth édition Igor Cavalera, un peu lourde au début mais on s’y fait vite (le poids était un problème au départ où je les ai eu dans l’exécution des blasts en particulier). Donc des baguettes hyper costaudes avec olive ovale renforcée par une couche de plastique vert qui devient blanc en jouant souvent, et sinon un avantage de taille pour ma part c’est qu’elles ne se cassent pas en 2 net, mais elles s’usent petit à petit grâce à un bois très compact

Prix : 13€50 il me semble mais sa vaut le coup : ca fait un mois que je joue avec en répétition et en général les vic firth classiques durent pas plus de 3 semaines avec moi … et pour le moment j’ai encore de la marge avant de les casser !


Dems74 : Vic Firth 7A : très bon son mais qui ne durent pas assez longtemps. Je joue sur carbostix light 5a qui sont très bien, quoique s’abiment facilement (les vendeurs disent le contraire) sauf la pointe !

 

Silk : J’ai actuellement quelque chose d’assez… folklorique je dois dire : les baguettes de Chad Smith (forcément ! ) chez Vater. Du 5B ! En Hickory ! Jusque là ça tient (très bien )

 

Stewart : desormais je ne joue que sur Vic Firth car c’est la marque qui propose le plus large éventail de choix de baguettes, mais cela reste malgre tout subjectif. J’utlise le modele 5b en hickory pour des contextes électriques ou amplifiés et le sd10 pour les solos ou en acoustique (un 5b plus léger et rapide en fait).

 

Narwok : Batteur bucheron je suis. Je joue avec des Ahead signature Lars Ulrich. Base en aluminum, extremité en carbone olive ovoïde.

Le poids des baguettes est un peu déstabilisant au départ et jouer les blasts beats et autres grooves ultra rapides devient très fatiguant.

Cela dit, au bout de quelques temps, les ahead me sont devenues indispensables pour le son qu’elles donnent à ma ride bell notamment et le fait que je ne suis plus obligé de changer de baguettes toutes les deux semaines !

Flod : J’utilise les Ahead ( signature Lars Ulrich ) : ces baguettes me conviennent à merveille, confort total, ça abîme moins les cymbales, et fini les copeaux de bois partout après une heure de jeu.. Le prix est cher sur le coup, mais comparativement elles durent beaucoup plus longtemps que des baguettes bois donc sur la durée c’est tout bénèf.

Il faut dire que pendant les repets je suis obligé de jouer assez doucement sinon … … donc économie de baguettes, mais sinon quand je joue seul et que je cogne fort, par rapport aux baguettes bois les Ahead Lars Ulrich peuvent tenir plusieurs mois sans changer la gaine plastique ni l’olive.

Piloute56 : Vic Firth SDS9 Driver, légères, équilibrées, bout olive….

Narwok : PRO MARK hickory 5 A, olive ovales, bien équilibrées, toucher agréable, prix sympa.

Arimathée : Vic Firth 5A ou 5B ça dépend.

Sinon, pour travailler la caisse-claire ou le pad j’utilise des SD2 de chez Vic Firth. Jes les trouve pas mal parce que l’olive est ronde (le son est plus précis je trouve, mieux pour bien sentir le détachement entre chaque coup et les pianos) et le corps plus gros que les baguettes normales (sans toutefois être aussi épais que pour les baguettes de tambour).

Quand on reprend des baguettes plus fines en main, on a une impression de vitesse et de contrôle accrus par rapport aux baguettes plus grosses. Du moins, c’est ce que je constate ! Peut-être dû au fait que l’équilibre entre les deux baguettes est vraiment différent (plutôt vers l’arrière avec les SD2 et plus vers l’avant avec les 5A).

Comments are closed.